Essence et gazole, des prix toujours en hausse

Olivier | 09/11/2018

Essence et gazole, des prix toujours en hausse

Annoncée, la hausse de la fiscalité sur les carburants se poursuit. La facture à la pompe, pour le gazole comme pour l’essence ne cesse d’augmenter. Et ce n’est pas fini. A partir du 1 er janvier 2019, une nouvelle augmentation des taxes sur le gazole (7 centimes) et sur l’essence (3 centimes) viendra une nouvelle fois alourdir le budget des automobilistes français.

Carburant le plus vendu en France, le gazole représente près de 80% du volume des ventes. Sa hausse de prix est la plus spectaculaire. Egalement concernée, mais dans une moindre mesure, l’essence (SP95, SP98 ou E10) voit son prix majoré de quelques centimes.

Pourquoi une telle hausse du prix des carburants ?

Le prix des carburants ne cesse de battre ses propres records. Plusieurs facteurs expliquent cette flambée des prix à la pompe : le cours du pétrole, la variation du taux de change Euro/Dollar, le niveau des stocks disponibles, mais aussi, et surtout, le montant des taxes appliquées aux différents carburants par l’Etat. Pourtant, à en croire le Gouvernement, le principal facteur de la hausse du prix du carburant reste l’augmentation du cours mondial du pétrole. S’il est vrai que le baril a augmenté de près de 15% en un an, cela n’explique que très partiellement ces différentes hausses. Car en France, il faut ajouter à cela une nette augmentation des taxes, et ce depuis le 1er janvier 2018. Pas anodin quand on sait qu’elles représentent environ les deux tiers de la facture !). Depuis le début de l’année, la Taxe carbone, baptisée « Contribution Climat-Energie » est ainsi largement responsable de la hausse du carburant en France.

Quand la France se mobilise pour exprimer son mécontentement

Pour manifester son ras-le-bol face à ces hausses continuelles, une opération de blocage des routes est prévue le 17 novembre sur l’ensemble du territoire. En parallèle, plus de 750 000 personnes ont signé une pétition en ligne pour demander un retour à des prix convenables, tandis que l’appel aux blocages s’intensifie. Signe de ralliement au mouvement, les gilets jaunes sur le tableau de bord. L’ampleur du mouvement, et de la colère qui monte pourrait bien être annonciatrices d’un mouvement de fond plus important qui ne fait que commencer.

Une seule solution, économiser le carburant, voici quelques conseils !

Le prix du carburant représente aujourd’hui une partie conséquente du budget de vacances, mais aussi une dépense importante pour tous ceux qui se rendent au travail en voiture, et qui n’ont pas d’autre choix que de prendre leur véhicule. Pour limiter vos dépenses :
  • Informez-vous avant de partir en consultant les prix des différentes stations service sur les sites web spécialisés.
  • Vous pouvez établir une liste des différentes stations sur votre itinéraire, en privilégiant les stations en dehors des grands axes et surtout des autoroutes. Les prix y sont plus bas, et le bénéfice est conséquent.
  • De nombreuses stations hors des grands axes, sont fermées la nuit ou le dimanche, et ne disposent pas toujours de moyens de paiements 24h/24h et 7j/7. Attention à ne pas vous retrouvez le réservoir vide en pleine nuit au milieu de nulle part. Soyez prévoyants !
  • Allez faire votre plein de carburant à l’étranger si vous êtes dans une région frontalière ! les différences de taxes entraînent souvent une guerre des prix à votre avantage.
Me rappeler ?
Votre demande a été envoyé avec succès .