Les carburants changent de nom, comment s’y retrouver ?

Olivier | 23/11/2018

Les carburants changent de nom, comment s’y retrouver ?

Depuis le 12 octobre 2018, un nouvel étiquetage a fait son apparition dans les stations service pour identifier les différents carburants. Le but de la manœuvre, harmoniser et simplifier les signalétiques des carburants dans toute l’Union Européenne.

Vous l’avez sans doute remarqué, des formes géométriques accompagnées d’un chiffre remplacent depuis le 12 octobre dernier les anciens noms indiqués à la pompe, et ce dans toutes les stations-service de l’Union Européenne. Un rond pour l'essence, un carré pour le diesel, un losange pour les carburants alternatifs, fini le bon vieux Sans Plomb 95 ou 98 ! Mais pas de panique, cela reste facile de s’y retrouver. Si à terme, il suffira de faire correspondre l’étiquette présente sur votre voiture à celle de la pompe à utiliser, voici, en attendant, de quoi vous aider à y voir plus clair.

Comment décrypter les nouveaux symboles des carburants ?

  • Pour l’essence, le symbole est un cercle. À l’intérieur de ce cercle, la lettre E s’accompagne du pourcentage d’éthanol présent dans l’essence. Ce qui donne, E5 pour le SP98 et le SP95, E10 pour le SP95E10 et E85 pour le super-éthanol.
  • Pour le diesel, le symbole est le carré. À l’intérieur, la lettre B s’accompagne du pourcentage maximal de biocarburant qui est recommandé pour votre véhicule (7 ou 10), le B7 correspondant au gazole actuel. À noter que le XTL, diesel synthétique, produit à partir de gaz naturel, d’huiles végétales ou animales hydrotraitées sera également signalé par un carré sous l’appellation "XTL".
  • Les combustibles gazeux sont quant à eux symbolisés par un losange avec à l’intérieur, H2 (hydrogène), CNG (gaz naturel comprimé), LPG (gaz de pétrole liquéfié) ou encore LNG (gaz naturel liquéfié).

Une harmonisation des étiquettes de carburant à grande échelle

Ces nouvelles signalétiques seront utilisées dans les 28 Etats membres de l’Union Européenne ainsi que les pays de l’Espace économique européen (Islande, Liechtenstien, Norvège), la Macédoine, la Turquie, la Serbie et la Suisse. Tant que le Brexit n’est pas appliqué, le Royaume-Uni devrait également respecter cette signalétique.

Pour assurer une bonne transition entre les anciens et les nouveaux symboles, les anciennes étiquettes resteront en place un moment, le temps d’éviter la confusion et que les automobilistes prennent leurs marques. Cette nouvelle signalétique sera également présente sur les voitures neuves pour guider les automobilistes dans le choix du carburant et éviter les erreurs de carburant.
Me rappeler ?
Votre demande a été envoyé avec succès .